Croisée d'arts 2017, le bilan

Publié le 4 Juin 2017

L'histoire d'un week-end de juin…

Evénements / La visite guidée / Sans transition / La vidéo / Les artistes du week-end

" J'ai beaucoup tourné dans tous les lieux et j'ai souvent entendu la satisfaction des artistes invités. Ils trouvent l'événement humain (accueil chaleureux, disponibilité des organisateurs) et artistiquement intéressant. Une qualité dans les échanges avec les visiteurs. Je trouve aussi qu'il y a beaucoup de ventes et qu'un nombre certain de visiteurs viennent pour acquérir une œuvre. On peut déjà se réjouir de cela ! "

 

Merci cher ami. Eh bien !, allons voir cela…
Et commençons par ces artistes qui, au fil de ces deux jours, nous ont offert un spectacle en direct de leurs œuvres et de leur talent jusque tard dans la nuit : Mylène Montana, Anne Strenger, Ali Mahdi et Tatiana Roz, tandis que sur les murs, Maude, …
(Photos Philippe Valette et Jean-Claude Wetzel)
 

Mylène Montana

Croisée d'arts 2017, le bilan
Croisée d'arts 2017, le bilanCroisée d'arts 2017, le bilanCroisée d'arts 2017, le bilan
Myène Montana

Myène Montana

"Le Silence de la Terre", expérience graphico-dansée : les deux langages que sont la danse et le graphisme permettent d'inscrire le corps dans l'instant et d'écrire une trace. Peinture fabriquée avec trois terres de couleur : Rouge (Castelnou), blanche (Sigean) et noire (Espira-de-l'Agly) de la région des Pyrénées Orientales.

 

Anne Strenger et Ali Mahdi

Croisée d'arts 2017, le bilan
De gauche à droite : Rizak, Ali Mahdi et Anne Strenger

De gauche à droite : Rizak, Ali Mahdi et Anne Strenger

Croisée d'arts 2017, le bilanCroisée d'arts 2017, le bilan
Croisée d'arts 2017, le bilan

Anne Strenger et Ali Madhi nous proposent une animation picturale en extérieur du nom de graffiti éphémère qui consiste à peindre sur des murs en cellophane tendus.

Ali Madhi

Ali Madhi

Tatiana Roz

Croisée d'arts 2017, le bilanCroisée d'arts 2017, le bilanCroisée d'arts 2017, le bilan
Croisée d'arts 2017, le bilan

La Pétranosaure
Mythe ou légende, elle est née de ma rencontre avec la roche au pied de l'église du beau village d'Eus.
Ce sont les lignes et les fentes qui ont dirigé mon regard et plus tard mes mains pour prendre possession de cette masse afin de   "réveiller" la Pétranausore. Totalement réalisée en pâte en papier (non toxique donc pour la roche et son environnement) cette expérience intervient après mes interventions In situ sur les arbres où je cherchais à confronter le papier face à son histoire. Dans ce nouveau défi entre la pierre et le papier, la fragilité n'est pas  toujours là où on la croit. De caractère solide mais néanmoins éphémère, ce graphisme se détériora seul dans le temps.

Tatiana

… Et sur les murs certains regards nous regardaient déjà.

Maude Gatignol

Croisée d'arts 2017, le bilan

TOUT COMMENCE ICI LE VENDREDI SOIR

Après l'installation des uns et des autres, commence la visite guidée que chacun improvise en son lieu…

Croisée d'arts 2017, le bilan
Les yeux de Maude…
Les yeux de Maude…
Les yeux de Maude…
Les yeux de Maude…
Les yeux de Maude…
Les yeux de Maude…
Les yeux de Maude…
Les yeux de Maude…
Les yeux de Maude…

Les yeux de Maude…

Croisée d'arts 2017, le bilanCroisée d'arts 2017, le bilanCroisée d'arts 2017, le bilan
Croisée d'arts 2017, le bilanCroisée d'arts 2017, le bilanCroisée d'arts 2017, le bilan
Croisée d'arts 2017, le bilanCroisée d'arts 2017, le bilanCroisée d'arts 2017, le bilan
Croisée d'arts 2017, le bilanCroisée d'arts 2017, le bilan
Croisée d'arts 2017, le bilanCroisée d'arts 2017, le bilan
Croisée d'arts 2017, le bilan
Croisée d'arts 2017, le bilan
Croisée d'arts 2017, le bilan
Croisée d'arts 2017, le bilan
Croisée d'arts 2017, le bilan
Croisée d'arts 2017, le bilan

En résumé, le discours d'Alexandre sur sa chaise est… vif, amical et n'oublie personne. Il appelle à l'adhésion de soutien ! Le maire s'étant excusé, il est néanmoins remercié !
Il est déjà samedi soir et chacun a déjà derrière soi une belle journée de 9 heures : le public est monté en puissance au fil du temps. La première pluie fut à 17h30 …, fausse alerte. La météo nous avait pourtant prévenus. Ce sera pour le dimanche avec une douche forte et rafraîchissante, en fin de journée pour ne pas gâcher le plaisir. Et nous vîmes, au moment du remballage, quelques torrents d'eau cavalière où flottaient les sculptures de Chiara, sombraient celles de Millan et étaient emportées les bâches de Maude. Des photographies, des planches peintes, du fer, du bois, du marbre, du papier, des bavoirs de bébé, des seaux de peintures, des immeubles miniatures, Don Quichotte, des cartes d'identité, des lampes et des couteaux, des animaux fabuleux, une chaise et un tapis, des femmes, un homme, nus, une corrida, un oud, une carcasse, un bonze, tout un monde d'art, de fables et d'inventions exposés le temps d'un week-end et déjà en partance. Enfin la buvette ferme sur ses derniers courageux trempés. La nuit tombe.

Mais d'abord, petit retour en vidéo sur un week-end (par Nuno) …

Rédigé par Artz.Eus

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :