EN JUILLET À EUS : KOBITA SEN

Publié le 28 Juin 2017

Du 2 au 16 juillet 2017

Exposition de KOBITA SEN sur le thème des Mudras
Peintures et sculptures

À la Maison du Temps Libre
À la Maison du Temps Libre
À la Maison du Temps Libre

À la Maison du Temps Libre

LES MUDRAS

« Mudra » veut dire « sceau », le sceau entre l’humain et le divin par le geste.
Une (!) mudra est donc une position des doigts de la main mais aussi un geste, et parfois une posture, liée à des attitudes corporelles et des techniques respiratoires. Elles font partie intégrante de l’Hindouisme et du Bouddhisme en Inde, au Japon et au Tibet, mais aussi du Christianisme et d’autres traditions. Le langage des signes ce sont également des mudras.
Les mudras sont mentionnées dans les Védas (textes sacrés hindouistes) et datent donc d’il y a plus de 3000 ans. A l’origine les mudras étaient reliées seulement aux pratiques spirituelles, des rites chamaniques. Elles étaient conjointes à l’asana (manière d’être assis), au mantra et aux sons. Ces gestes symbolisaient la manifestation divine et servaient à invoquer les divinités.

Chaque doigt de la main correspond à un Élément dont est composé l’Univers (selon l’Ayurvéda) : le pouce – le Feu ; l’index – l’Air ; le majeur – l’Éther ; l’annulaire – la Terre ; l’auriculaire – l’Eau.
 Éléments concernés et les mudras correspondantes sont sensées stimuler et unifier des différents Prana (différentes énergies vitales circulant dans le corps).
Les mudras permettent donc de concentrer l’énergie et la focaliser dans une direction précise pour réguler, rediriger, ré-harmoniser nos forces vitales.

Nos mains sont une représentation de l’univers, la main gauche s’identifie à la matrice, à la Terre, à l’Est et la main droite à l’Esprit, à l’Ouest. Par conséquent, les mudras peuvent être associées aux Éléments, aux directions, aux couleurs, aux divinités. Ces gestes peuvent symboliser la protection, l’hommage, la bienveillance, la sagesse, le don, etc. D’autres visent l’immortalité, la jeunesse, la santé, l’équilibre, l’éradication des maladies, l’apaisement de certaines émotions, le renforcement d’énergies et aussi, bien sûr, l’éveil spirituel.

Ces mudras réveillent en nous nos capacités, notre bien-être, notre conscience… et harmonisent notre être individuel avec les processus de l’Univers.

EN JUILLET À EUS : KOBITA SEN

Exposition à la Maison du Temps Libre à Eus - Pyrénées Orientales

À suivre du 16 au 31 juillet : HENK BROKKE (peintre décédé en 1984)

Rédigé par Artz.Eus

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article